Gérer les douleurs musculaires : 3 conseils

Même si en tant que sportif, la douleur musculaire fait partie intégrante du quotidien, il existe des moyens de mieux la gérer et d’augmenter sa performance et sa récupération sans se blesser.
La fatigue musculaire diminue l’amplitude du muscle et son temps de réponse. Elle se manifeste après un effort trop important ou trop long. Elle est liée à une accumulation de déchets lactiques et azotés qui peuvent être éliminés plus facilement par l’organisme grâce à ces 3 conseils.

Premier conseil :l’alimentation

Je reviens sur la qualité et le rôle de l’alimentation et de l’hydratation.
L’alimentation est intimement liée à l‘équilibre acido-basique et de nombreux aliments sont des producteurs d’acides (viande rouge, fromages, pâtes et riz…) et doivent être contrebalancés par l’apport d’aliments alcalins (fruits et légumes).
Pour cela, je vous invite à découvrir les conseils du laboratoire LERECA, spécialiste de l’équilibre acide base. Vous découvrirez que l’alimentation du sportif, n’est pas toujours en adéquation avec un bon équilibre acido-basique ! Cela vous évitera de trop « encrasser » l’organisme.

Deuxième conseil : mieux éliminer l’acide lactique

L'acide lactique est normalement présent dans le sang, au repos, à des concentrations comprises entre 0,5 et 1,5 mmol/l.
Sa production excessive intervient pendant un effort prolongé par l’utilisation du glycogène. Cet acide lactique est resynthétisé en présence d’oxygène et rentre dans le cycle de Krebs, notre cycle producteur d’énergie. Cela semble complexe ?
Quand l’oxygénation est suffisante l’accumulation de cet acide est faible, car il est quasi-totalement resynthétisé. En revanche, s’il y a sous oxygénation, l’acide lactique s’accumule dans les muscles, il y a production accrue d’ions hydrogènes et perturbation fonctionnelle du muscle. Apparaissent douleurs, fatigue musculaire et risque de blessure. Les systèmes tampons et une bonne irrigation limitent son impact sur l’organisme.
Les ions H+ sont tamponnés au niveau sanguin. Il est important d’être pourvu d’un bon capital en calcium et magnésium pour tamponner ces acides. L’apport de lithothamne, algue riche en calcium et magnésium est conseillé chez les sportifs en terrain acide. Les vitamines du groupe B et notamment la B1 ont un rôle essentiel dans le métabolisme énergétique et l’élimination de l’acide lactique et déchets acides. En cas de déficit, l’impact sur le cycle de Krebs producteur d’énergie et sur le métabolisme d’élimination des déchets déclenche des signes biologiques caractéristiques comme des douleurs et des crampes. MINERABASE est une complémentation idéale pour lever la sensation de fatigue et douleur musculaire, tout en apportant de bon minéraux à l’organisme qui en perd beaucoup pendant une activité sportive.

Troisième conseil : étirement et temps de repos

Adaptez vos étirements à votre pratique. Les étirements doivent être doux après un entrainement. Etirez-vous en conservant la position 1 minute. Pensez à vous servir de votre respiration pour accompagner les étirements. Rappelez-vous qu’une bonne oxygénation permet une meilleure élimination de l’acide lactique.
Ne forcez pas sur les tractions afin de ne pas abimer les fibres musculaires.
Pensez à vous couchez-vous à heures régulières et accordez-vous des temps de repos.
L’organisme a besoin d’un temps de récupération.

Entorse de la cheville, existe-t-il des solutions naturelles pour mieux cicatriser ?

En tant qu’ancien sportif, je peux vous dire que les entorses sont bien connues des athlètes et peuvent vous laisser sur le bord du terrain un bon moment !
Toujours à la recherche de solutions naturelles pour nos sportifs, je me suis penché sur le sujet afin de mieux vous éclairer.

Qu’est-ce qu’une entorse ?
Il s’agit d’une lésion des ligaments, la plupart du temps de la cheville dont l’articulation se trouve très sollicitée par les mouvements et le poids du corps. Ces traumatismes sont très fréquents dans certaines disciplines sportives comme le Volley Ball que je pratiquais, mais aussi le basket, le ski, le foot Ball…

Peut-on faire de la prévention ?
Oui bien évidemment, ne serait-ce que par un matériel adapté : chaussures entre autre, qui sont souvent à l’origine de la blessure, mais aussi terrain inadapté.
La prise de poids est un facteur favorisant,
Le manque d’échauffement ou une accumulation de fatigue musculaire, liée à un terrain trop acide ;
Je recommande pour cette raison de vérifier son pH avec du papier pH urinaire, lorsque l’on est sportif ou blessé. Trop de déchets acides sont liés à un risque important de blessure. Le drainage sera toujours important dans cette situation et je recommande vivement LERECA EMONCTOIRES qui fait merveille chez les sportifs ! Respecter une alimentation en bonne équilibre acido basique est bien entendu une priorité ! Apporter du magnésium dans votre alimentation, car l’acidité le fait baisser et il est un élément important dans la guérison. On le trouve dans les légumineuses, les fruits secs, les eaux riches en magnésium. (Vous pouvez aussi faire des cures et mon choix est porté vers Magnésium Malate, mon chouchou pour les sportifs !) ; Le silicium est un élément de structure des tendons, ligaments et cartilage et certaines eaux en contiennent comme la volvic ou la badoit. En cas de blessure, ne pas hésiter à en faire une cure sous forme de compléments alimentaires VITD3+SILICIUM ORGANIQUE.

Que faire en cas de blessure,foulure ou entorse plus importante ?

La première chose est de consulter bien évidemment pour évaluer la blessure.
Il est recommandé de glacer la zone fragilisée régulièrement.Poche de glace sur la zone plusieurs fois par jour.
Il faut lutter contre la douleur, l’inflammation et l’œdème et pour cela HARPAINE associe des plantes à visée anti inflammatoires mais aussi antiœdémateuse, afin de réduire l’importance des gonflements et de la douleur.
Cela peut éviter de prendre trop de molécules chimiques qui chez les sportifs ne sont pas très recommandées.
Je recommande aussi l’argile verte en emplâtre sur la zone dans lequel on peut ajouter des huiles essentielles de gaulthérie ou de laurier noble qui aident sur ce type de blessures, et entorses légères ou modérée.
Le repos fait partie du rétablissement et il faut donc s’armer de patience.

Entretien avec 3 Athlètes de la Team lereca

M.O Pouvez vous vous présenter

A.R Bonjour, moi c'est Agnès Raharolahy, spécialiste du tour de piste, le 400m. Double championne d'Europe sur 4x400m en 2014 et 2015, vice championne d'Europe en 2018, et multi finaliste sur les championnats du monde.
F.Q Bonjour, Je suis athlète de haut niveau sur le 100m haies (Record en 12''96). J'ai débuté l'athlétisme à l'âge de 6 ans en Guadeloupe. Je me suis arrêtée une dizaine d'années suite au déménagement de mes parents pour une reprise en 2014 lorsque je suis venue faire mes études sur Lyon. Mon coach m'a fait essayer les haies et j'ai tout de suite aimé, et depuis le 100m haies est devenu ma discipline principale.
F.C: Je m’appelle CLERC Farah athlète de 400m haies au sein du club de Lyon athlétisme. Je fais partie de l’équipe de France depuis plusieurs années, j’ai eu la chance d’être médaillée lors des jeux de la francophonie en 2017. Dans la vie je suis coach sportif en entreprise et à domicile. J’ouvre aussi ma salle de coaching

M.O Quel est votre bilan à mi saison ?

A.R J'ai vécu un début de saison compliqué avec une tendinite d'Achille récalcitrante qui m'a empêché de m'entrainer comme je l'aurai souhaité, mais je n'ai pas baissé les bras, j'ai adapté, travaillé différemment et la semaine prochaine je participerai aux Championnats d'Europe par équipe sur 4x400m. Le gros objectif de la saison ce sont les Championnats du monde qui se déroulent à Doha fin septembre/début octobre qui seront une bonne répétition avant les JO de Tokyo 2020
F.Q: Depuis ma reprise je vois une réelle évolution de ma pratique sur le plan technique et vitesse, points que j'arrive à améliorer d'années en années. Cette progression me donne envie de me surpasser chaque jour. La densité sur les haies féminines française est de plus en plus présente, ce qui est d'autant plus motivant. Mes objectifs à court et moyen termes sont d'aller aux Championnats du monde de Doha et aux Jeux Olympiques de Tokyo en 2020.
F.C: Cette année j’ai fini 3ème des jeux européens avec un record de France sur le relais 4x400m mixte. Je suis aussi vice championne de France 2019 sur 400m haies avec un record de 57’’57. Pour la fin de saison, j’ambitionne de me qualifier pour les championnats du monde à Doha sur le relais 4x400m mixte.

M.O Rôle de l'alimentation dans la pratique de votre sport ?

A.R: Pour moi, une bonne alimentation est primordiale dans la pratique du sport de haut niveau. Chaque paramètre compte, et l'alimentation en est un des principaux. Une bonne alimentation aide le corps à mieux récupérer, à mieux enchaîner les séances et à limiter les blessures.
F.Q: J'essaie de m'alimenter au mieux afin d'aider mon corps à la performance. Mon corps est mon outil de travail et de performance donc j'en prends soin. Le matin, je mange un petit déjeuner assez complet (Tartines de pain de mie avec confiture ou céréales, un jus de fruits, des œufs, un fruit ou une compote, un café). Le midi et le soir j'essaie toujours de manger un peu de féculents, un peu de légumes avec une viande ou un poisson. Je me permets de manger un fruit ou des petits gâteaux pour le grignotage. Étant assez gourmande de base, ça m'arrive de manger une petite pâtisserie de tant en tant. En règle générale, je fais attention à mon alimentation pour permettre aussi à mon corps de récupérer des séances d'entrainements. Je m'hydrate bien également, environ 2L d'eau par jour
F.C: au niveau de l’alimentation dans ma pratique sportive, j’ai mis en place un suivi diététique qui consiste à avoir une structure de repas. Toujours avoir féculents, protéines et légumes et mettre en place des collations après chaque entraînement.

M.O: Quel est votre suivi et comment faites vous ?

A.R: Le suivi est organisé à plusieurs niveaux, des soins très réguliers avec mes deux kinés, un suivi médical, et une complémentation alimentaire personnalisée avec le laboratoire Lereca. Lereca s'adapte aux problématiques physiques rencontrées avec la pratique quotidienne du sport. En ce moment je prends le complément Harpaine, riche en harpagophytum, prêle et curcuma qui m'aide à drainer l'inflammation de mon tendon d'Achille.
F.Q: Je suis suivie par le laboratoire Lereca qui m'aide tout au long de ma saison sportive à récupérer de mes séances d'entrainements et de mes compétitions. Lors de chaque début de saison je fais une cure de lereca émonctoires afin de me nettoyer le corps et favoriser une meilleure digestion. En début de saison nous avons une préparation intense et je débute à ce moment là une cure de magnésium malate (une fois que je termine la cure émonctoire). Cette cure de magnésium malate permet à mon corps de mieux récupérer et me préparer pour les grosses séances d'entrainements. Je prolonge cette cure tout au long de ma saison sportive avec quelques coupures. J'ai senti la différence une fois que j'ai commencé à être suivie par les produits Lereca. Je récupère plus vite de mes séances et suis moins fatiguée en règle générale. Merci à eux de me suivre et à Morgan Orhond pour ses précieux conseil F.C: Pour mon suivi je suis accompagnée par le laboratoire LERECA et Morgan Orhond qui me conseillent et mettent en place des compléments alimentaires. Cela m’aide à récupérer tout au long de ma saison, à éviter et a prévenir les blessures mais aussi à être prête lors de mes échéances. Je prends toute l’année du magnésium Malate et aussi deux fois par an une cure de lereca d’émonctoire.

M.O Merci à vous

Sportifs pensez à votre foie !

Le foie participe à la synthèse, au stockage et à la transformation de toutes les molécules (glucides, Protéines, vitamines et lipides). Il intervient dans le maintien de leurs concentrations plasmatiques jouant un rôle fondamental dans l’équilibre de l’organisme.
Je vous rappelle que la Vitamine D est transformée par le foie en forme active et elle est indispensable également à la bonne performance. Les vitamines B9 et B12 sont en réserves dans le foie et activées par son intermédiaire. Ceci souligne l’importance du bon fonctionnement hépatique

Souvent négligé, cet organe est pourtant essentiel à la bonne performance. Il doit stocker du glucose sous forme de glycogène. Il intervient donc indirectement sur la performance.
Son travail est augmenté chez le sportif car L’activité sportive, augmente une production de déchets par l’organisme.
De plus le sport malmène les intestins par des microtraumatismes et par une ischémie ce qui favorise le passage de toxines intestinale vers la circulation sanguine filtrée par le foie.
Pour toutes ces raisons, il me semble important de l’aider à mieux fonctionner, notamment quand certains signes apparaissent et marquent sa surcharge : migraines, nausées, problèmes circulatoires, problèmes de sommeil en milieu de nuit, fatigue, anémie….
Je conseille une cure de DETOXELLA formule à base de chlorophylle, molécule qui aide le foie et les intestins, accompagnée d’une alimentation riche en végétaux pour l’apport de minéraux alcalins.
On évitera les prises d’alcool, de tabac, de café, de paracétamol….évidemment !
Pensez à bien vous hydrater, cela aide votre foie à éliminer plus facilement.

Sportivement !

L’épine calcanéenne, et le sportif : comment se soigner

Le calcanéum est l’os du talon sur lequel vient s’insérer une membrane l’aponévrose, une enveloppe tissulaire située sous le pied. Dans certaines conditions de tensions et de traumatismes, cette membrane qui a pour fonction la propulsion du pied peut s’enflammer et à force se calcifier. Il apparait alors une excroissance sous le talon appelée épine calcaneenne.

Sport et épine calcanéenne :
Certains sports, vont par leur pratique, être plus à risque de provoquer cette inflammation. Il s’agit des sports qui vont solliciter en permanence l’aponévrose par des microtraumatismes comme le saut, et/ou la course : le basket, la course à pieds, le sprint, le volley, le saut en hauteur, le tennis…

Le choix d’un bon équipement sportif :
Je ne saurais que recommander de s’adresser à des professionnels pour le choix des chaussures. La cambrure du pied est conditionnée par l’aponévrose : plus elle est réduite, plus le pied se cambre, plus elle est longue plus le pied est plat. De fait, toutes les chaussures ne conviennent pas à tout le monde, et la visite chez un podologue pour faire des semelles adaptées est souvent une nécessité. La visite chez un ostéopathe : Les mauvaises postures et les troubles de la statique vont aussi majorer ce problème. Pour cela, la visite chez un ostéopathe est une nécessité.

Epine calcanéenne que faire ?
Les étirements sont à privilégier. L’hydratation est indispensable.
Maintenir un organisme dans un équilibre acido basique adéquat. Pour cela, et en cas d’inflammation, il faut bien drainer son organisme. Je recommande, LERECA EMONCTOIRES adapté aux sportifs, et à toutes inflammations. Cette cure chasse les toxines qui enflamment l’aponévrose. A côté de cela adopté des aliments alcalinisants comme les fruits et légumes et réduisez ce qui enflamment l’organisme : fromages, viandes rouges, sucres….Privilégier les poissons gras riches en Omega3 qui sont naturellement anti-inflammatoires.
Voir indice de Pral des aliments fort utile pour connaitre le choix des aliments les plus alcalinisants.
Des cures de silicium organique apportent un réel bienfait pour la souplesse des structures tissulaires et une meilleure cicatrisation.
Mon choix ira vers un mélange avec des antiinflammatoires naturels et de la vitamine D3 : LERECA VITAMINE D3+SILICIUM ORGANIQUE.

Sportivement votre !

 

Le sportif doit-il prendre des antioxydants ?

 La réponse est oui et encore oui !

Les molécules oxydantes sont produites normalement pendant le métabolisme aérobie. Lors d’une activité physique, la respiration cellulaire augmente la production de radicaux libres et accroit le risque oxydatif. C’est-à-dire que les cellules seront fragilisées par ces substances très agressives. L’organisme en souffre tant sur un plan immunitaire, que sur un risque accru de fatigue et de blessures. Ces antioxydants sont des boucliers, qui empêchent nos cellules d’être agressées et limitent le vieillissement cellulaire accéléré et la dégénération des tissus de nos organes. On retrouve parmi ces antioxydants certaines vitamines : A, C, E mais aussi des oligo éléments : Sélénium, Zinc, et des enzymes comme la Coenzyme Q10.

Quels sont les facteurs qui augmentent les radicaux libres ?

Le sport en altitude, les UV, certaines maladies inflammatoires ou un terrain inflammatoire fréquent chez les sportifs, le manque d’oxygénation des tissus, le tabac, l’alcool….sont des facteurs favorisants. Plus l’activité sportive est intense et plus le stress oxydatif est élevé.

Alimentation et antioxydants :

L’alimentation du sportif doit être variée et équilibrée pour couvrir les besoins en micronutriments et en antioxydants.
Le constat est que bien souvent, l’alimentation du sportif amateur tout comme celle de celui du sportif de haut niveau est trop peu diversifiée et les apports alimentaires sont trop restrictifs. Ce constat est majoré quand le sportif doit volontairement limiter son poids par rapport à sa pratique. Beaucoup de disciplines imposent un poids de forme (gymnastique, course….).
Je conseille une alimentation en bon équilibre acide base qui apporte des produits d’origine végétale : légumes, fruits, céréales, légumes secs…en bonne quantité et une part de produits animaux plus limitée, avec une préférence pour les poissons gras et leurs apports en Oméga 3. Je vous engage à tester votre pH urinaire afin de vérifier votre pH, vous pouvez acheter des bandelettes adaptées. Cela permet de mieux comprendre les besoins accrus de l’organisme qui en état d’acidité, surconsomme les minéraux et les vitamines. Si votre pH est acide, vous serez de fait moins performant, et vous serez plus sujet à la blessure.

La complémentation :

Les antioxydants sont essentiels à une bonne harmonie des activités biologiques et à la santé. Leur origine alimentaire sous-entend une alimentation nécessaire et suffisante pour couvrir les besoins. En raison des exigences de l’organisme liées à la pratique sportive, la complémentation est une nécessité. Le constat du statut micronutritionnel de la population générale et celui du sportif sont loin de l’idéal ! L’alimentation industrialisée fait perdre la qualité micronutritionnelle : alimentation raffinée, terre agricole appauvrie, mode de cuisson….
Pour ces raisons, je conseille pour une meilleure performance mais aussi une meilleure santé, de faire des cures adaptées.

La coenzyme Q10 :

La co enzyme Q10 est une substance importante pour les sportifs. Elle permet de limiter les lésions cellulaires, mais augmente aussi les capacités énergétiques.
Je la conseille volontiers aux séniors qui pratiquent du sport, car elle est beaucoup moins produite en vieillissant. La coenzyme Q10 est une substance naturelle qui permet à l’organisme de bien fonctionner sur un plan énergétique. Elle est en quelque sorte le carburant de nos cellules et bien sur les organes qui en consomment énormément sont ceux qui demandent beaucoup d’énergie, comme le cœur mais aussi les muscles. C’est un donneur d’énergie mais aussi un bon antioxydant. Pour ce double effet, Je la recommande volontiers aux sportifs pour la protection cellulaire contre le stress oxydatif généré par l’effort mais aussi pour combattre la fatigue. Mon choix CoenzymeQ10+vitB6 car elle est dans un complexe huileux qui permet une excellente biodisponibilité de la coenzymeQ10, molécule liposoluble.

Je reviendrais dans d’autres articles sur d’autres complémentations !

Sportivement votre !

Compléments Alimentaires : Sportifs, Professionnels de santé: Trilogie Gagnante

Compléments alimentaires pour sportifs : faire le bon choix avec un accompagnement de votre professionnel de santé : le pharmacien un acteur important

L’augmentation de la pratique sportive dans la société et l’augmentation du nombre de compléments alimentaires par différents acteurs, font que le sportif est très largement sollicité par l’offre en matière de compléments alimentaires dédiés à sa pratique. De plus, la volonté de se maintenir en forme, d’être en bonne santé, font du sport, une bonne manière d’évacuer le stress.
L’offre est donc considérable ! Vitamines, acides aminés, formules de récup… Cependant, attention, tous les compléments alimentaires ne se valent pas.

Première étape : que recherche le sportif ?

Tous sportif est avant tout à la recherche de performance et de meilleure récupération.

Deuxième étape : déterminer son profil

Dans cette démarche, il est important d’analyser la pratique sportive, car selon son activité, l’organisme ne sera pas sollicité de la même manière : endurance, activité intense et de courte durée, sport avec microtraumatismes comme la course par exemple, sport avec risque de traumatismes (rugby, football…) âge, sexe…Autant de points pour faire différer les besoins.

Troisième étape : faire un choix
Mes recommandations :

Ne pas acheter de compléments alimentaires sur des sites internet sans en connaitre la provenance .
Choisir des laboratoires Français car la législation Française encadre les ingrédients, les dosages et le choix des matières premières, c’est une sécurité !
En général les laboratoires ont un site et des pharmacies qui référencent leur gamme. Attention aux formules « marketing » qui vous promettent des miracles !
Ne pas oublier que les compléments alimentaires doivent être consommés avec l’objectif de compléter un régime alimentaire normal.
L’alimentation au quotidien doit être variée et en bon équilibre acide base pour le sportif. C’est pour cette raison que je choisi des acteurs qui allient diététique et supplémentation comme le Laboratoire LERECA qui accompagne aujourd’hui de nombreux sportifs de hauts niveaux. Un acteur sérieux dans ce domaine.
Le rôle du conseil est essentiel :
Encore une fois, chaque organisme est différent.
Un professionnel de santé est une clé de réussite pour faire le bon choix. Aujourd’hui, un grand nombre d’acteurs proposent des compléments alimentaires. Boutiques de sports, agro alimentaire, para, boutique de produits naturels…n’oublions que ce sont des produits de santé !

Je recommande l’avis du pharmacien ou d’un médecin ou d'un professionnel pour vous aider dans vos choix car l’offre est multiple, et le sportif doit être éclairé au mieux dans ses choix.
Le pharmacien connait les médicaments et est souvent bien formé au domaine des compléments alimentaires.

Pour info www.lereca.com

Sport et fatigue: les 3 indispensables pour récupérer

La cadence sportive est souvent un facteur de fatigue pour les sportifs professionnels, mais la vie quotidienne associée à du sport amateur, entraine aussi ce phénomène. La fatigue conduit très souvent à la blessure dans les 2 cas ! Il faut adapter l’effort à son mode de vie et choisir une activité compatible avec ses capacités physiques et son histoire. Le sport est une merveilleuse aventure mais ne doit pas être une source de blessures et de traumatismes. Mon passé de sportif et mes compétences actuelles me permettent de mieux analyser les besoins du sportif.

Alimentation et hydratation :

Tout d’abord, une hygiène de vie sur un plan alimentaire est primordiale. Varier l’alimentation et apporter suffisamment de fruits et légumes indispensables au corps pour compenser la pratique du sport et les déchets que l’organisme fabrique. Attention au trop protéiné ! ou au Trop glucidique !

Repos :

La récupération par le repos, les étirements, l’hydratation sont toujours des clés importantes à rappeler. Hydratation encore plus importante pendant les fortes chaleurs ! Buvez de petites quantités, mais régulièrement.

En ce qui concerne les supplémentations, je privilégie, 3 choses indispensables :

La coenzyme Q10 :

La coenzyme Q10 est une substance naturelle qui permet à l’organisme de bien fonctionner sur un plan énergétique. Elle est en quelque sorte le carburant de nos cellules et bien sur les organes qui en consomment énormément sont ceux qui demandent beaucoup d’énergie, comme le cœur mais aussi les muscles. C’est un donneur d’énergie mais aussi un bon antioxydant. Pour ce double effet, Je la recommande volontiers aux sportifs pour la protection cellulaire contre le stress oxydatif généré par l’effort mais aussi pour combattre la fatigue. Cette supplémentation est d’autant plus importante en vieillissant car la production de coenzyme Q10 chute considérablement avec l’âge. Mon choix CoenzymeQ10+vitB6 car elle est dans un complexe huileux qui permet une excellente biodisponibilité de la coenzymeQ10, molécule liposoluble.

Le Magnésium :

Je ne peux pas parler d’énergie et de lutte contre la fatigue sans évoquer le Magnésium. Ce minéral, rentre dans le métabolisme énergétique et sera fortement éliminé par le sportif. Une déficience chez le sportif peut vite sanctionner la performance !
La période de chaleur actuelle, favorise aussi sa forte élimination par la transpiration. Le sportif étant particulièrement fragile sur un plan acide base, je recommande MAGNESIUM MALATE qui est selon moi, la meilleure formule sur la récupération énergétique et dans le maintien d’un bon équilibre acide base. L’alimentation et les apports hydriques seront adaptés afin d’apporter aussi du Magnésium : fruits secs (noix, noisettes, noix du brésil, amandes…) légumineuses….

Le Fer :

Le fer est un élément sur lequel le sportif doit être vigilant, car les carences en fer sont très fréquentes. Le fer permet l’oxygénation des tissus. Il est important de faire évaluer son statut et ses réserves par un bilan sanguin. Je recommande un fer bien toléré sur le plan digestif car les intestins des sportifs sont souvent très fragiles (multiples micro traumatismes, ischémie par effort, acidité…). FER LERECA associe des probiotiques dans sa formules pour une bonne tolérance et une bonne assimilation, c’est futé et efficace !

 

Le sport vous donne mal au ventre… Explications et solutions.

Beaucoup de sportifs souffrent de problèmes digestifs : alimentation, stress et phénomènes traumatiques…
Explications :

La multiplication des micro traumatismes liés à la pratique sportive et les phénomènes d’ischémie intestinale (le sang est utilisé prioritairement par les organes en fortes activités pendant la pratique du sport, muscles, cœur…et irrigue moins les intestins), provoquent chez un grand nombre de sportifs des douleurs intestinales, des troubles du transit…. Ce phénomène entraine une inflammation de la paroi intestinale et une moins bonne étanchéité de cette dernière : résultats : douleurs, intolérances alimentaires, fatigue accrue. Il est important de protéger ses intestins et de les aider à mieux faire face à ces agressions.
De plus, le stress est aussi un facteur qui traumatise les intestins, on parle de deuxième cerveau !
Résultats : beaucoup de sportifs arrêtent une épreuve comme un marathon à cause de la douleur digestive ou sont moins performants ! Dommage !!!

Solutions :

L’alimentation doit être la plus alcalinisante possible, et je ne saurais que vous rappelez de manger une grande quantité de végétaux dans vos rations alimentaires ! Le sportif est souvent le mauvais élève en alimentation car il préfère consommer des glucides et des protéines et ne mange pas assez de fibres.

Limiter le sucre rapide, très invasif pour la flore et la muqueuse intestinale. Préférez le sucre des fruits et féculents à index glycémique moyen et faible (je privilégie aussi les légumineuses riches en protéines : lentilles au top !!! et pleines de bon minéraux : magnésium, fer, potassium)
.
Consommez des protéines qui aident la réparation des tissus comme le poisson riche en Oméga 3, des acides gras essentiels qui limitent le terrain inflammatoire.

La flore intestinale est fragile et toute agression lui porte préjudice. Nos bactéries amies aiment « boulotter » des fibres et les fruits et légumes leurs apportent une nourriture de choix !

Les probiotiques sont une source de bonnes bactéries mais je privilégie une formule qui aide la muqueuse à se réparer et diminue l’acidité et le stress de l’organisme symflorus,
le spécialiste de l’équilibre acide-base, reste pour moi le laboratoire LERECA !

Dernier conseil :

Attention aux prises d’anti-inflammatoires qui agressent aussi les intestins ! Privilégiez autant que possible, les méthodes douces pour limiter les douleurs : ostéopathie, alimentation à visée anti inflammatoire (je vous en reparlerai dans un prochain article), plantes comme le curcuma, l’harpagophytum….

 

Football au féminin, des particularités physiques et nutritionnelles indispensables pour gagner sur le terrain !

Avec la coupe du monde de Football, les femmes sont au-devant du terrain.
En France, elles sont nombreuses à pratiquer ce sport, plus de 120 000, et cela n’est pas fini car cette coupe du monde va créer des adeptes !

Que faut-il aux filles pour être les meilleures sur le terrain ?
Techniquement, elles sont très fortes et attention messieurs, elles risquent de nous voler la vedette !
Physiquement, elles gomment leurs différences. Pourtant, leur besoins nutritionnels sont différents.

Les carences en Fer

: Les filles doivent veiller encore plus que les hommes aux carences en Fer. Cette carence est fréquente chez les athlètes de haut niveau en rapport avec des pertes digestives et une ischémie de l’intestin. Les femmes y sont bien entendu plus sensibles en raison des règles et des déficits d’apport. Selon l’étude Val de Marne, les apports en fer varient de 9 à 10 mg chez les femmes alors que les ANC recommandent 16 mg/j. C’est ainsi que 90 % des femmes en âge de procréer, ne reçoivent pas les apports conseillés en fer (6% des hommes seulement).
Chez le sportif, il est conseillé de prévenir ces anémies ferriprives par une alimentation adaptée et une supplémentation en fer à faible dose et de façon discontinue (FER LERECA®)

Un mental d’acier :

Si la puissance musculaire donne un avantage indéniable aux hommes, le mental féminin est redoutable. Pour que l’esprit soit au beau fixe, le petit déjeuner est essentiel. Apporter des protéines le matin œufs, jambon, saumon…accompagnées d’un fruit frais. Les protéines apportent des acides aminés qui sont précurseurs de la mise en route de l’organisme, de la motivation, des stimulants naturels de l’organisme, c’est la tyrosine dont on a besoin pour être efficace dès le matin. Cela aidera aussi pour entretenir la capacité musculaire.
Le magnésium, je vous en ai déjà parlé, mais c’est essentiel pour l’organisme à plusieurs niveaux : muscles, os, énergie, immunité…consommez des fruits secs qui en contiennent, diminuer les sucres rapides et les aliments industriels qui en sont déficitaires et faites des cures adaptées. Je réitère mon choix chez LERECA avec le Magnésium Malate qui combat l’acidité de l’organisme !

La vitamine D :

La masse graisseuse est plus importante chez les femmes et ceci est lié à l’aspect hormonal et au fait qu’une femme doit avoir ses réserves pour porter un enfant. De fait, il faut surveiller les carences en vitamine D qui se stocke dans les graisses. Cette carence est importante dans la population générale. La vitamine D étant indispensable aux muscles, à l’immunité et aux os. La supplémentation est souvent importante. Privilégier les formes naturelles, plus assimilables et n’oubliez pas que l’alimentation peut aussi en apporter (œufs, poissons gras, champignons…) tout comme une exposition au soleil. Lire https://www.lereca.com/blog/la-synthese-de-la-vitamine-d-depend-de-lensoleillement-lhiver-nous-manquons-de-vitamine-d

Faites nous rêver sur le terrain mesdames,

Les mycoses du pied ou pieds d’athlète, un vrai calvaire pour les sportifs ! j’ai découvert un truc super !

Elles sont redoutées de tous les sportifs, ces mycoses du pied qui sont très longues à partir.
Elles sont dues à des champignons microscopiques qui aiment se développer sur la peau dans les conditions de chaleur et d’humidité. Les chaussures de sport, les lieux humides comme les piscines…sont propices à leur prolifération.
Elles sont caractéristiques : Rougeurs, plaies entre les orteils, fissures, desquamations…
Quelques trucs pour vous aider à vous en débarrasser :
Hygiène importante : laver et sécher vos pieds après les séances d’entrainement, Utiliser des chaussures aérées ; Ne prêtez par votre serviette de toilette !
Alimentation Alcalinisante +++ Les champignons se développent plus facilement sur un terrain acide.
Attention aux sucres, pâtes, pains, riz…et augmentez les apports de végétaux pour améliorer votre équilibre acide base.
Je vous engage à découvrir l’équilibre acide base sur : https://www.lereca.com/article/lereca-et-l%E2%80%99equilibre-acide-base
J’ai découvert un produit naturel très efficace pour s’en débarrasser :
EPP CAMU CAMU C’est de l’extrait de pépins de pamplemousse associé à de la vitamine C. L’extrait de pépins de pamplemousse est un super antimycosique naturel et la vitamine C un bon cicatrisant ! Idéal pour se défaire des champignons :
Je prends 20 gouttes par jour à avaler et en plus cela stimule l’immunité naturelle. J’applique quelques gouttes directement sur la peau ! (je peux aussi faire des bains de pieds avec 20 gouttes dans une bassine et j’ajoute dans l’eau du bicarbonate pour rendre l’eau très alcaline 1 à 2 fois par semaine).

Bon pied, bon œil à tous !

5 conseils pour mieux vous débarrasser de vos tendinites

De plus en plus nombreux sont les adeptes de la course à pieds, running, jogging…réguliers ou occasionnels.
La vente d’accessoires et tenues sportives accompagne ce mouvement. Mais, plus discrets sont les conseils pour bien courir et surtout éviter la blessure et surtout les tendinites, fréquentes chez les coureurs. Je vais essayer de vous donner quelques pistes ….

La tendinite c’est quoi exactement ? Il s’agit d’une grosse inflammation d’un tendon qui peut être déclenchée par un mouvement répétitif et une mauvaise posture.
L’alimentation et l’hydratation doivent être adaptées à l’effort et la pratique.

Premier conseil : de bonnes chaussures, qui amortissent les microtraumatismes liés à la pratique de l’activité sportive. Ne céder pas à la mode, mais plutôt au confort !

Second conseil : le drainage qui est essentiel, car les toxines circulantes dans l’organisme augmentent le temps de cicatrisation du tendon et majorent les lésions inflammatoires. Massages et prise d’un draineur adapté aux sportifs : mon choix se porte sur LERECA EMONCTOIRES qui présente l’avantage de fonctionner rapidement et de contenir un ensemble d’ingrédients qui diminuent rapidement la douleur. Il est adopté par les sportifs que je suis, on ne les ferait pas en changer ! Bien sûr en cas de blessures, mais aussi en prévention si vous faites souvent de l’activité physique.

Troisième conseil : Ne forcez pas en cas de tendinite. Pratiquez des étirements doux, des massages, reposez le tendon blessé. En terme d’alimentation, les fruits et légumes apportent des minéraux basiques et aideront le corps à mieux équilibrer son PH. Je vous conseille d’opter aussi pour les aliments riches en Omega 3 (poissons gras, huiles de colza, de noix, de lin…) qui réparent les tissus blessés par leur action antiinflammatoire naturelle.

Quatrième conseil : Le magnésium est un apport important pour nous sportif. Il permet le bon fonctionnement de l’effort et du muscle. Il permet également de mieux réparer les blessures en agissant sur le PH de l’organisme et sur la production de collagène. Fruits secs (amandes, noix, noisettes, dattes…), fruits frais (banane…)….Et bien entendu, une cure d’un magnésium fortement assimilable, adapté au sportif comme Magnésium Malate, la formule de la bonne récupération.

Cinquième conseil : Hydratez-vous bien, c’est important, en évitant les boissons sucrées qui auto entretiendront le terrain inflammatoire. De l’eau, citronnée, plate ou gazeuse, riches en bicarbonate.

Bien récupérer après un effort sportif : alimentation au premier chef !

Après un effort sportif, l’organisme a besoin de recharger les batteries !

La transpiration fait perdre des minéraux et notamment du magnésium et du Zinc qui s’évacuent beaucoup avec la transpiration. Je recommande des encas avec des fruits secs qui apportent des minéraux : noisettes, amandes, noix de pécan, mais aussi graines de courges riches en Zinc.
L’acidité que l’organisme produit entrave la récupération et pour cela, je recommande la formule MAGNESIUM MALATE LERECA idéale pour gommer fatigue et courbatures. Elle est recommandée par de nombreux sportifs !

La réparation des microlésions musculaires demande des éléments de structure et pour cela place aux Omega 3 marins sous toutes ses formes : le poisson gras en contient et est idéale pour apporter des protéines de bonnes qualité. Certaines huiles également comme le colza, l’huile de noix ou de lin qui accommoderont vos plats. Si vous est réfractaire aux poissons des capsules d’Omega 3 marins peuvent vous aider Omega 3 marins chez LERECA par exemple.

Penser à bien vous hydrater car l’organisme a besoin d’eau et cela reste la meilleure boisson. Eviter les boissons trop sucrées. Je vous conseille de mettre un jus de citron qui aide à retrouver un bon équilibre acide base et d’utiliser des eaux riches en bicarbonates pour aider votre équilibre acide base. Penser à prendre un fruit qui apporte du sucre avec des fibres et alcalinise votre organisme !

Bonne récup à tous !

 

Sportifs, dites NON au tabac ! Mes conseils

En cette journée de lutte contre le tabagisme, je ne saurais que conseiller à tous les fumeurs de prendre de bonnes résolutions pour gagner en santé ! Oui, cela est démontré depuis longtemps le tabac est mauvais pour la santé et on estime que plus de 66000 personnes meurent chaque année du tabac en France. On le sait mais l’envie est souvent la plus forte !

Les sportifs, sont concernés en premier lieu par les méfaits du tabac : La cigarette va à l’encontre de la recherche de performance car le tabac :

Baisse la capacité respiratoire, accroit le risque cardio-vasculaire par augmentation de la fréquence cardiaque et demande un surcroit de travail pour le cœur ce qui va à l’encontre de la bonne pratique du sport.

De plus, le tabac, surconsomme les vitamines et les minéraux nécessaires à l’effort, mais aussi à l’immunité et à un bon équilibre acido-basique.

La cigarette n’est pas compatible avec la pratique du sport et même si certains pensent que le sport permet d’évacuer les méfaits du tabac, c’est faux !

Alors, je vous invite aujourd’hui, à prendre cette bonne résolution : j’arrête de fumer ! Comme je l’ai fait avant de donner ces précieux conseils…Car oui, j’ai fumé et fait du sport à haut niveau, avant d’apprendre à mes dépends que l’accident est vite arrivé…

Arrêter de fumer c’est :
- Se sentir mieux et retrouver une sérénité intérieure car l’organisme s’habitue à la nicotine qui est un excitant !
- Protéger sa fonction respiratoire et sa fonction cardiaque, on oxygène mieux ses cellules 8 heures après la dernière cigarette la quantité de monoxyde de carbone dans le sang est diminué de moitié !
- Diminuer le risque de cancer, car un cancer sur trois est lié au tabagisme, et 1 an après l’arrêt du tabac le risque de cancer du poumon est diminué de 5 ans !
- Gagner de belles année, car 10 ans après la dernière cigarette, l’espérance de vie rejoint celle d’une personne n’ayant jamais fumé, alors commencez maintenant !!!

Mes conseils :

La dépendance disparait en quelques semaines, faites-vous aidez par un professionnel de santé si besoin,

Modifiez votre alimentation et mangez des fibres, des fruits et légumes frais afin de limiter les problèmes digestifs qui sont fréquents avec l’arrêt du tabac.

Aidez l’organisme à se débarrasser des polluants et résidus du tabac avec une bonne détox ! Moi j’ai utilisé DETOXELLA
https://www.lereca.com/gamme/confort-digestif/detoxella
Un petit coup de pouce aussi pour gérer le stress de l’arrêt sans prendre de poids avec AA complexe
https://www.lereca.com/gamme/detente-sommeil/lereca-aa-complexe

SPORTIFS : 5 CLES POUR ETRE EN FORME POUR VOS ACTIVITES SPORTIVES

L’alimentation du sportif est essentielle pour performer mais aussi pour éviter la blessure. Ancien athlète de haut niveau, j’ai dû arrêter ma carrière en raison d’une blessure.
L’alimentation ? J’y suis donc aujourd’hui encore plus sensible dans les conseils que je donne aux athlètes !

CLE NUMERO 1 : adopter une alimentation variée, riches en fruits et légumes afin d’apporter des vitamines et des minéraux à votre organisme et surtout à maintenir un bon équilibre acide base. Cet équilibre est essentiel pour ne pas se blesser car en cas d’acidité, le corps compense ! Il va en permanence « piocher » des minéraux dans vos muscles et dans votre os, résultats : blessures assurées.

CLE NUMERO 2 : ne pas faire l’impasse sur le petit déjeuner. Il doit être complet et comporter des protéines indispensables à l’effort mais aussi aux neuromédiateurs de la mise en route, la dopamine. Ajouter un fruit frais pour les fibres et les vitamines et minéraux. Je vous engage à oublier les jus industriels et à privilégier les fruits entiers bien meilleurs pour la gestion de la glycémie. Quelques fruits secs pour le magnésium, le potassium…Noix, noisettes, noix de pécan…

CLE NUMERO 3 : Hydratez-vous et oubliez les boissons trop sucrées industrielles, elles s’acidifient l’organisme. De l’eau citronnée sera plus adaptée et maintien un bon équilibre acide base ! Et oui, le citron est un alcalin voir indice de pral des aliments chez LABORATOIRE LERECA le spécialiste de l’équilibre acide base. Je recommande ce laboratoire très professionnel dans ses conseils aux sportifs ! https://www.lereca.com/blog/sport-et-besoins-en-micronutriments

CLE NUMERO 4 : 2 heures avant la compétition, un apport en hydrates de carbones, pâtes complètes ou céréales complètes avec des légumes vous aidera à apporter les ressources nécessaires à votre organisme.

CLE NUMERO 5 : fuyez le marketing fait autour des sportifs et gardez en tête que pour être performant, il ne faut pas manger plus, mais manger mieux !

Sportivement,

5 conseils pour une bonne récupération sportive

Le sportif amateur ou professionnel est toujours à la recherche d une bonne capacité de récupération. La pratique sportive est une source d acidité qui est souvent à l origine de baisse de la performance et de blessures tendineuses et musculaires.

Ancien sportif professionnel et toujours au contact des sportifs je ne saurais que leur conseiller d augmenter l élimination des déchets produits par l activité sportive, pour limiter le risque de blessures et aider l organisme dans sa performance .
Pour cela l alimentation ne doit pas être négligée !

1 - augmenter les apports en végétaux riches en minéraux :.place aux légumes et fruits de saison.
2- apprendre à bien favoriser l élimination par un draineur adapté. Mon choix lereca emonctoires
3 - choisir un magnésium assimilable qui aide l organisme et soutient l equilibre acide base Magnésium Malate
4 - bien s hydrater
5 - pratiquer des étirements doux.

Bonne récup à tous

* Produits disponible chez Laboratoire Lereca www.lereca.com